Site national du syndicat des infirmier(e)s scolaires

87 bis avenue Georges Gosnat, 94200 Ivry sur Seine
   Nous espérons que vous avez passé de bonnes vacances pour accueillir les élèves et les étudiants au sein d’une Ecole bienveillante.
 
La lettre de rentrée publiée au BO n°10 du 9 mars 2017
Elle rappelle les priorités de la loi de Refondation, c’est-à-dire entre autres le 1er degré.
Pour concourir à une démarche de promotion de la santé (éducation, prévention et protection), tous les élèves bénéficient d'un parcours éducatif de santé (PES), de la maternelle au lycée. Celui-ci nécessite la collaboration de tous les acteurs pédagogiques, éducatifs, de direction, sociaux et de santé dans les écoles et les établissements scolaires, en lien avec les CESC.
Le plan interministériel d'actions en faveur du bien-être et de la santé des jeunes permet l’expérimentation du « P@ss santé jeunes » dans trois régions académiques (Île-de-France, Pays de la Loire et Grand Est) afin d'organiser la prise en charge de la souffrance psychique des jeunes de 11 à 21 ans.
La scolarisation des élèves en situation de handicap et à besoins éducatifs particuliers constitue une priorité renouvelée, au même titre que la lutte contre le décrochage scolaire.
Un livret citoyen constituant une étape importante du parcours citoyen de l'élève est créé.
Les plans Vigipirate et le renforcement des dispositifs relatifs au plan particulier de mise en sûreté (PPMS) face aux risques majeurs et à la gestion de crise s'inscrit dans une démarche de responsabilité individuelle et collective face à la menace terroriste. Elle implique l'information des acteurs et des exercices de simulation.
 
Jean-Michel Blanquer Ministre de l’Education Nationale, a annoncé 4 mesures phares pour bâtir l’École de la confiance :
- Dédoubler des classes de CP en REP+ (12 élèves maximum),
- Adapter les rythmes scolaires (possibilité de dérogation pour les communes de revoir l’organisation de la semaine sur 4 jours),  
- Aménager la réforme du collège (donner davantage de liberté aux équipes pédagogiques dans l’organisation des enseignements)
- Instaurer le programme "devoirs faits" (soutien gratuit proposé aux collégiens après la classe). L’adaptation des rythmes scolaires va impacter l’emploi du temps de nombreuses collègues sur le 1er degré.
Le SNIES a d’ores et déjà demandé une audience pour lui présenter nos revendications et nos propositions pour l'évolution de la profession.
 
Pour le SNIES
Les politiques rectorales de santé sont à consolider, voire à construire pour certaines académies.
Pour le RIFSEEP, le SNIES UNSA en demande une révision à la hausse et une IFSE identique pour les personnels non logés et logés.
La mise en œuvre du PPCR se poursuit selon le calendrier préalablement défini.
Notre exercice à l’Éducation nationale et à l’Enseignement supérieur doit évoluer.
 
Adhérer au SNIES, c’est un choix positif et responsable
C’est obtenir toute l’année les informations nécessaires à l’exercice professionnel.
C’est être écouté, entendu et défendu.
C’est participer à l’évolution de notre profession.
Adhérer, c’est possible, à partir de 2,50 euros par mois (après déduction fiscale et selon votre échelon). Lors de la déclaration de revenus, 66 % du montant de la cotisation sont déductibles, y compris pour les revenus non imposables.
 
Le SNIES vous souhaite une très bonne rentrée scolaire.
POURQUOI SE
SYNDIQUER
AU SNIES?
adherer

barre de separation
calendrier scol
barre de separation

Calendrier de virement 
du traitement à l’EN

CALENDRIER
            

             SNIES UNSA Education