Site national du syndicat des infirmier·e·s scolaires

87 bis avenue Georges Gosnat, 94200 Ivry sur Seine
Au sommaire du numéro de ce trimestre
Dossier
Secret professionnel
Actualité
Crise sanitaire
Ségur de la santé
Métier
Être fonctionnaire d’état
Budget infirmerie
Santé à l’Ecole en Europe
Métier infirmier trop féminisé ?
Infirmières de prévention
Transformation de la voix professionnelle
Protection de l’enfance
Vie syndicale
Se syndiquer
Lignes Directrices de Gestion
Action sociale interministérielle
Risques psychosociaux
Formation continue
Baromètre des métiers
Sommaire des transmissions 2019/2020
Sections
 Enseignement supérieur
Repas à 1 euro
Rentrée universitaire
Retraités
Autonomie : le cinquième risque ?

ICT
Prime Covid
Enquête

 
Une rentrée particulière
 
Voici venu le temps de la reprise. J’espère qu’après cette période inédite liée à la situation sanitaire, vos vacances ont pu être ressourçantes, relaxantes et reposantes.
 
Cette rentrée doit nécessairement se faire avec des conditions de sécurité optimale, sans être drastiques. Les mesures d’hygiène (gestes barrières, lavage des mains, port du masque…) doivent s’installer dans tous les esprits, et devenir automatiques.
Et parce que le temps d’après ne peut pas être le temps d’avant, un retour d’expérience est indispensable. Une analyse fine des réussites et des écueils doit être réalisée.
 
Les personnels infirmiers sont toujours aussi indispensables au sein des Ecoles. Le projet de décentralisation pour la « santé scolaire » doit être oublié définitivement. La priorité sans cesse réaffirmée aux bilans précoces (3-4 ans et 6ème année), les travaux en cours pour la définition et la validation d'un protocole national de coopération médecin/infirmière puéricultrice de PMI, font craindre une redéfinition des missions.
Le SNIES reste mobilisé, les infirmier·es ne doivent pas devenir la variable d’ajustement face à la pénurie de médecins. Toute visite médicale doit être réalisée exclusivement par un médecin, et permettre ensuite un suivi infirmier efficace et indispensable tout au long de la scolarité.
 
C’est une des thématiques qui sera débattu lors du 19ème congrès national reporté du 16 au 18 mars 2021 à Calais,
au regard de la situation sanitaire.
 
Moment incontournable pour notre syndicat, il sera l’occasion de réaffirmer nos revendications pour les 4 années suivantes. 
 
La crise Covid-19 a montré à tout le pays que notre système de santé est au bord du gouffre. Pourtant, les « soignants » ont assumé leur rôle au service de la population.
Le cri d’alarme des professionnels de l’hôpital mobilisés depuis des mois devait être entendu. L’accord ne répond pas aux attentes malgré un complément indemnitaire propre à la fonction publique hospitalière de 183 euros net et une promesse future de classement en catégorie A type avec un reclassement à indice égal ou à défaut immédiatement supérieur. Un gain bien trop minime.
 
Pour être informé·e, écouté·e, entendu·e ;
Pour participer à l’évolution de ma profession ;
Pour la défense du service public, de la laïcité et de mes droits ;
Pour recevoir les publications suivantes dans leur intégralité
  • « Transmissions », SNIES
  • « Educmag », UNSA Education
  • « UNSAmag », UNSA
  • « Quoi de neuf » Centre H. Aiguepersse
  •  
    Parce que c’est possible à partir de 2€80 par mois (après déduction fiscale et selon mon échelon),
     
    Je fais un choix positif et responsable, j’adhère au SNIES, un syndicat pour moi.
     
     
     
    Bienvenue aux collègues stagiaires et contractuelles qui nous rejoignent, à toutes et tous, je vous souhaite une très bonne rentrée scolaire.
     
    Pour prendre contact avec le responsable syndical de mon académie
    https://www.snies-unsa-education.org
    Rubrique "nous contacter" puis "responsables syndicaux"
     
    Ivry sur Seine le 20 aout 2020
    B. ACCART
    Secrétaire Générale
     
    POURQUOI SE
    SYNDIQUER
    AU SNIES ?
    adherer