Site national du syndicat des infirmier(e)s scolaires

87 bis avenue Georges Gosnat, 94200 Ivry sur Seine

Projet de loi "école de la confiance"
Textes au Sénat

 
Document provisoire, en attente d'impression :
Pour visonner la vidéo de la séance du 17 mai 2019 :
Loi École de la confiance, Loi de la méfiance
Avec Blanquer, ça dégénère.
 
Plus de 1 000 infirmières le 7 mai devant le Sénat
 
À l’appel du SNIES et du SNICS, les deux organisations syndicales représentatives, le cortège parti du Sénat, où le projet de Loi « pour une école de la confiance » est en cours d’examen, s’est dirigé vers le Ministère de l’Éducation nationale. Une délégation a été reçue par le cabinet du Ministre.
 
Absence de dialogue
Les autorités écoutent sans entendre. Ils jouent un jeu dangereux en ignorant totalement les arguments et la force de proposition que représentent les 8000 infirmiers et infirmières engagé·e·s sur le terrain au quotidien pour la santé des élèves et des étudiants.
 
Les circulaires de 2015 suite à la loi pour la refondation de l’École de la République sont issues de deux longues années de négociations syndicales. La santé est l’affaire de toute la communauté éducative dont les infirmier·e·s font partie intégrante, dans un esprit de collaboration respectueuse des compétences de chacun.
Les missions des infirmier-e-s de l’Éducation nationale s’organisent autour des besoins prioritaires des élèves. Si 80 % des élèves qui les consultent sont asymptomatiques, ils ont cependant besoin de soins de proximité, d’accueil, d’écoute, et de bénéficier de dépistages réguliers. La présence quotidienne de ces personnels de santé est indispensable dans toutes les écoles et tous les établissements scolaires.
 

 
Menace du retour au "service de santé scolaire"

A travers le projet de loi pour une Ecole de la confiance, le Ministre de l’Education nationale ressuscite le service de santé scolaire mis en extinction par la représentation nationale en 1982 car reconnu « obsolète, inefficace et inadapté à l’école et à l’évolution de l’état sanitaire des jeunes ».
Communiqué de presse Snics- Snies 14 février 2019
Lettre commune aux députés
Motion éditée par le Snies Unsa éducation

 
                        
L'Unsa Fonction Publique vent debout contre le projet de loi "transformation de la Fonction Publique"!
Loi "Blanquer":
ne la votez pas en l’état
Par Unsa Education, le 19 février 2019

Alors qu'il devait s'articuler autour de l'obligation d'instruction ramenée à 3 ans, le projet de loi dit Blanquer "Pour une école de la confiance" est devenu, au fur et à mesure de ses évolutions, un texte qui bouleverserait le fonctionnement du système éducatif sans faire la preuve de progrès
 
"Ecole de la confiance"
Discussion de la Loi Blanquer à l'Assemblée nationale
L'Assemblée nationale a voté mercredi soir l'abaissement de l'âge de l'instruction obligatoire de 6 à 3 ans, mesure phare du projet de loi "pour une école de la confiance" vantée par le ministre de l'Education comme "un marqueur républicain"
Parmi les textes qui devaient être discutés :
- Contrat entre les Rectorats avec les ARS : retiré avant même la discussion à l'Assemblée Nationale. Plus d'infos ici.
- Visite médicale obligatoire à 3 ans au lieu de 6 ans : retiré. Plus d'infos ici.
 
Le SNIES UNSA Éducation a toujours revendiqué le maintien des infirmier·e·s au sein de l'Éducation nationale.

Nous n’excluons aucun type d’actions pour l’avenir,
selon les orientations prises par notre Ministère.

 
Parcours Santé-Accueil-Éducation
des enfants de 0 à 6ans
#AgirAvecVous
Le SNIES a été reçu en intersyndicale à sa demande en octobre 2018 par le cabinet du MEN qui a apporté l’assurance d’une concertation avec les organisations syndicales avant toutes décisions relevant du rapport qui sera rédigé par les 2 députés.
Les participants au séminaire ont été auditionnés en novembre 2018, et le SNIES a participé à ces travaux.
A son image de syndicat réformiste, le SNIES est attentif à la parution prochaine de premières conclusions avant le rapport final prévu en mars 2019.
Depuis début novembre, le SNIES a invité toutes les collègues à démontrer par l’envoi de courriels aux rapporteurs et au Ministre leur détermination à l’application stricte de la circulaire de nos missions 2015.
 
Réponse de Mme Rist, Députée en charge du rapport, à une infirmière de l'EN à lire ici
 
 
Le SNIES agit avec vous :
Courrier de Brigitte ACCART, Secrétaire générale du SNIES, au Député ISAAC-SIBILLE qui questionnait le Ministre de l'EN sur la visite médicale de sixième année.
A lire ici

 
Concours 2019
Un concours d'entrée à l'EN pour les infirmiers sera ouvert dans les académies suivantes : Aix-Marseille, Amiens, Besançon,Bordeaux, Corse, Créteil, Dijon, Grenoble, Guyane, Lille, Limoges, Lyon, Montpellier, Nancy-Metz, Nantes, Nice, Orléans-Tours, Paris, Reims, Rennes, La Réunion, Rouen , Strasbourg, Toulouse, Versailles Mayotte
- Concours réservé 2019 -
 
Le texte concernant le concours réservé 2019 est paru.
Pour plus de détails, lire notre article :
Les prochaines inscriptions aux concours déconcentrés (adjoint administratif, secrétaire administratif, infirmier(e) de l'éducation nationale, assistant(e) de service social) auront lieu de début février à début mars 2019.

SPÉCIAL Service Sanitaire
Tout savoir en 5 questions


Afin de vous aider concrètement dans la compréhension de ce sujet et vous aider dans votre positionnement professionnel, nous vous proposons un article complet pour bien cerner les enjeux du Service Sanitaire.
> Partagez-le avec vos collègues qui pourraient être intéressés sur ce sujet.
> Posez vos questions à votre responsable académique du SNIES : trouvez ses coordonnées en cliquant ici.
POURQUOI SE
SYNDIQUER
AU SNIES ?
adherer