Infirmiers-ères de l'Education Nationale   et du Supérieur

               BIENVENUE SUR LE SITE NATIONAL DU  SNIES UNSA EDUCATION

                            dernières infos 

Le SNIES vous souhaite à tous et toutes de Bonnes Vacances!
                                          
Résultats du 4ème baromètre UNSA : Heureux de nos métiers. Pouvoir d’achat toujours en tête. 

                                                             barometre                                                             

FLASH missions

 

Chers et chères collègues,

 

Respect des missions infirmières dans toutes les académies

 

Des académies déclinent leur politique de santé sans respect des textes. Déterminé à défendre la profession, le SNIES, à sa demande, a été reçu au Ministère de l’Education Nationale.

 

Mme Naves, conseillère en charge de la santé, du sport, du handicap et de l'éducation populaire au Cabinet de la Ministre a clairement exprimé « l’arrêté du 03/11/16, relatif à la périodicité et au contenu des visites médicales et de dépistages obligatoires, doit s’appliquer. La lettre de Bernard Lejeune, Directeur de cabinet du 15/02/16 le précise sans ambiguïté : « Les infirmiers scolaires ont vocation à être les personnels de santé scolaire de proximité en raison de leur positionnement au sein des établissements scolaires. En effet, ils interviennent tout au long de la scolarité des élèves, du cours préparatoires à la fin de la scolarité du second degré, et sont de ce fait les acteurs privilégiés de la prévention au quotidien. ».

 

Dans le cadre de l’évaluation de la politique publique, un rapport de l’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) et de l’IGAEN (Inspection Générale de l’Administration de l’Education Nationale et de la recherche) devrait être rendu public à l’automne. Le SNIES a été auditionné. Il pourrait, entre autres, proposer une amélioration du pilotage national et académique en interministériel (Santé -ARS- et Education Nationale…). Cependant, la supervision des personnels resterait de la compétence du Ministère de l’Education Nationale qui n’acceptera pas de décentralisation.

 

Le SNIES restera et saura se mobiliser davantage si l’actualité le nécessite.

Communiqué de presse

 

Paris, le 20 juin 2016

Des moyens supplémentaires pour une politique ambitieuse d’éducation à la sexualité 


 

Le Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes souligne dans un rapport que, seule une petite minorité de jeunes bénéficient tout au long de leur scolarité des 3 séances annuelles obligatoires d'éducation à la sexualité au sein des établissements scolaires, comme le prévoit la loi.

 

Pour le SNIES, il est indispensable que dans l'éducation du futur citoyen, les compétences psychosociales, maîtrise du corps, de la santé soient prises en compte. Une éducation à la sexualité, avec la découverte du corps, de l'autre, du respect des personnes, des désirs, est indispensable pour éviter les déviances, les comportements sexuellement violents. En développant cette mission d'orientation, c'est participer à l'éducation et à l'autonomie des jeunes dans leur vie affective et sexuelle.

Ces séances nécessitent un savoir être permettant une distanciation et une neutralité de l’intervenant vis à vis de ses propres références, un savoir faire dans la gestion d’un groupe, des interactions entre les personnes, des événements pouvant survenir lors des séances, un relais par un personnel de santé de proximité bien identifié, des personnes intervenants en binôme ayant des références communes, la pose d’un cadre de l’intervention où la confidentialité et le respect de chacun sont indispensables, une évaluation régulière de la portée de l’action sur la population éduquée, une éducation précoce progressive, adaptée aux publics, dans la continuité mais sans redondance.

 

Des formations, nécessitant des réactualisations régulières, sont incontournables pour les personnels intervenants sur ce champ.

 

Pour le SNIES UNSA Éducation, syndicat des infirmier(e)s d’exerçant de l’école maternelle à l’université, l’organisation des séances d’éducation à la vie sexuelle et affective nécessite des créations de postes infirmiers à l’Education nationale et dans l’Enseignement supérieur, une planification des heures d’éducation à la sexualité dans l’emploi du temps des élèves, la prévision d’un budget pour l’organisation de ces séances (intervenants, outils pédagogiques...).

 

Des moyens supplémentaires sont indispensables pour une politique d’éducation à la sexualité ambitieuse et efficace.

 

"Si je ne fais pas les GS, qu’est-ce que je vais faire à la place et comment vais-je justifier mon temps en primaire ? ».

 flyers parcour santé
consultation infirmiere
POURQUOI SE
SYNDIQUER
AU SNIES?
adherer

barre de separation
Consultez les dates  
calendrier scol
barre de separation

Calendrier de virement 
du traitement à l’EN

CALENDRIER
SNIES UNSA Education