Site national du syndicat des infirmier(e)s scolaires

87 bis avenue Georges Gosnat, 94200 Ivry sur Seine
Communiqué SNICS-FSU et SNIES-UNSA
 
Groupe de travail DGESCO –
actualisation organisation des soins et des urgences EPLE

 
Suite aux demandes réitérées de nos syndicats, l’ouverture de travaux sur le protocole des soins et des urgences dans les EPLE a tout d’abord été accueillie favorablement.
Mais ces travaux ont très vite suscité une grande déception : ils souffrent en effet de l’absence de diagnostic partagé et d’un cadre politique clair.
Lire la suite.....

 
C'est la rentrée, comment ça se passe pour vous ?

Nous, c'est le SNIES UNSA Éducation #AgirAvecVous 

 

Une nouvelle année scolaire commence : bienvenue à ceux et celles qui nous rejoignent. Nous espérons que les vacances furent reposantes et source de bien-être. A chaque rentrée, son lot de nouveautés. Quelles sont-elles ?

 

Profession
La réforme des conditions d’accès aux études en soins infirmiers s’est appliquée.

Pour le SNIES, la sélection doit être rigoureuse afin de permettre l’ouverture de notre profession jusqu’au doctorat.  

La loi relative à l’organisation et à la transformation du système de santé a été adoptée. 
Pour le SNIES, cette loi médico centrée n’apporte pas de réponse au mal être des soignants, avec un manque d’ambition pour notre profession. Alors que les formations de Développement Professionnel Continu (DPC) peinent à se mettre en place à l’Éducation nationale, on peut s’interroger sur la mise en place et l’intérêt de la recertification.

Exercice à l’Éducation nationale
La loi "Pour une École de la confiance" va s’appliquer.

Le SNIES reste vigilant. Des décrets d’application sont attendus. Nous refuserons toutes participation infirmière sur les visites en maternelle, y compris à la 6e année. Elles sont obligatoires et médicales. Le protocole des soins et des urgences réactualisé devra maintenir la possibilité d’administrer des médicaments.

École
La mise en place de petits déjeuners gratuits en zone d’éducation prioritaire sera étendue à tous les départements.
Pour le SNIES, ces petits-déjeuners doivent s’inclure dans le Parcours Éducatif de Santé de l’élève, élaboré avec l’ensemble des membres de la communauté éducative. Une véritable politique de prévention doit être organisée : des actions éducatives sont à développer de façon plus cohérente dans le temps, et pour l’ensemble des élèves, y compris hors REP. Cette action ne relève pas de la responsabilité de l’infirmière, et ne doit donc pas lui être dévolue.

SNIES
Les droits des agents sont plus que jamais à défendre au travers d’autres réformes engagées : fonction publique et retraite.
Le pouvoir d’achat reste un point noir. Il doit être amélioré par le dégel du point d’indice, le réexamen des montants du RIFSEEP, la dernière étape du PPCR.

 

C’est la rentrée, je me syndique !

    × Je veux être informé·e, écouté·e, entendu·e ;
    × Je veux participer à l’évolution de ma profession ;
    × Je suis attachée  à la défense du service public, de la laïcité et de mes droits ;
    × Parce que c’est possible à partir de 2€50 par mois,

       après déduction fiscale automatique de 66% et selon mon échelon :

 
J’adhère au SNIES, un syndicat pour moi.
adherer


Septembre 2019, le nouveau "Transmissions"
Les textes du projet de loi Blanquer votés en CMP (commission mixte paritaire)
        Au Sénat :              
A l'Assemblée Nationale :
Loi École de la confiance, Loi de la méfiance
Avec Blanquer, ça dégénère.
 
Plus de 1 000 infirmières le 7 mai devant le Sénat
 
À l’appel du SNIES et du SNICS, les deux organisations syndicales représentatives, le cortège parti du Sénat, où le projet de Loi « pour une école de la confiance » est en cours d’examen, s’est dirigé vers le Ministère de l’Éducation nationale. Une délégation a été reçue par le cabinet du Ministre.
 
Absence de dialogue
Les autorités écoutent sans entendre. Ils jouent un jeu dangereux en ignorant totalement les arguments et la force de proposition que représentent les 8000 infirmiers et infirmières engagé·e·s sur le terrain au quotidien pour la santé des élèves et des étudiants.
 
Les circulaires de 2015 suite à la loi pour la refondation de l’École de la République sont issues de deux longues années de négociations syndicales. La santé est l’affaire de toute la communauté éducative dont les infirmier·e·s font partie intégrante, dans un esprit de collaboration respectueuse des compétences de chacun.
Les missions des infirmier-e-s de l’Éducation nationale s’organisent autour des besoins prioritaires des élèves. Si 80 % des élèves qui les consultent sont asymptomatiques, ils ont cependant besoin de soins de proximité, d’accueil, d’écoute, et de bénéficier de dépistages réguliers. La présence quotidienne de ces personnels de santé est indispensable dans toutes les écoles et tous les établissements scolaires.
 

 
                        
L'Unsa Fonction Publique vent debout contre le projet de loi "transformation de la Fonction Publique"!
 
Le SNIES agit avec vous :
Courrier de Brigitte ACCART, Secrétaire générale du SNIES, au Député ISAAC-SIBILLE qui questionnait le Ministre de l'EN sur la visite médicale de sixième année.
A lire ici

 

SPÉCIAL Service Sanitaire
Tout savoir en 5 questions


Afin de vous aider concrètement dans la compréhension de ce sujet et vous aider dans votre positionnement professionnel, nous vous proposons un article complet pour bien cerner les enjeux du Service Sanitaire.
> Partagez-le avec vos collègues qui pourraient être intéressés sur ce sujet.
> Posez vos questions à votre responsable académique du SNIES : trouvez ses coordonnées en cliquant ici.
POURQUOI SE
SYNDIQUER
AU SNIES ?
adherer